Shameless

Temps affreux. De la pluie. De la pluie. Et encore de la pluie *dépression imminente*. Alors je me suis dis qu’il était temps de parler série. Oui, pour moi temps dégueulasse rime avec pyjama, thé et série.

Shameless

Ca fait quelques mois maintenant que j’ai découvert la série Shameless, et autant vous avouer que c’est devenu ma grosse passion. Je me suis torchée les quatre premières saisons en genre, quoi ? Deux mois ? Voir même peut être moins. Je ne sais pas pourquoi, mais j’ai tout de suite accrochée.

Hyper divertissante, cette série change des gosses de riche qu’on peut voir dans toutes les autres, type: Gossip Girl, 90210, et autre. Je ne dis absolument pas que je ne les ai pas aimé (la preuve je les ais toutes vues ET terminées).

Mais celle-ci est, comment dire, différente. Il y règne le chaos. Et ça fait du bien de voir quelque chose de vrai, avec des problèmes terre à terre et une vie assez merdique mais où l’entraide et la famille arrive à tout arranger, ou presque.

Je ne peux que la recommander. A mon humble avis, elle est unisexe et peut convenir à tout le monde.

Shameless

Les mots d’ordre ?! Histoire de vous donner une petite idée : alcool, drogue, services sociaux, humour noir, ghetto du Sud de Chicago et un « petit ? » brin de folie.

L’histoire est simple : Fiona, âgée de 20 ans, est l’aînée d’une famille nombreuse, qu’elle doit gérer, composée de : deux adolescents, deux enfants et d’un bébé. Leurs voisins Kev et Vivi font aussi partie intégrante de leur vie. Abandonnés par leur mère devenue lesbienne et par un père qui brille par son absence (chômeur, alcoolique, profiteur et j’en passe. Il entourloupe les allocs depuis des années et dilapide l’argent des autres), pour les enfants Gallagher, la vie est tout sauf un long fleuve tranquille. Ils doivent s’élever seuls et faire face aux problèmes du quotidien. Au bord du gouffre financier, ils font tout ce qui est possible, tout, pour s’en sortir.

Autant vous dire, tout un programme. C’est franchement drôle et … saisissant, oui ça doit être le mot. On s’attache assez vite aux personnages. On les voit évoluer et grandir. Et cherry on the cake : des retournements de situations qui « POP » à chaque épisode.

2 réflexions sur “Shameless

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s