Better Call Saul

J’ai mis un moment à me mettre à Breaking Bad. (Toujours mon défaut de ne pas vouloir regarder une série dont on me bassine pendant des années des mois) Et pourtant ! Et pourtant, j’ai sauté le pas. Je l’ai regardé ET fini. J’ai tout simplement adoré. Absolument génialissime. Drôle. Intelligent. Un charisme débordant, aussi bien des personnages principaux que secondaires. Mais ils sont aussi hyper attachants et touchants. Bref, j’ai juste kiffé.

Donc, lorsque j’ai entendu dire qu’ils allaient sortir un spin-off de Breaking Bad et qu’en plus ça allait être sur le personnage hilarant de Saul, je me suis dis : « Oh mon dieu, c’est fait pour moi ». Et enfin, l’heure est venue. Better Call Saul est enfin là. L’épisode étant sortie il y a peu de jours, je me suis dis que j’allais en faire un article et vous donner mes premières impressions.

52ae51f61eb19.image

So Let’s go !

Pour tout vous avouer, pendant les 5-10 premières minutes, je me suis dis Heiiin?. Je ne comprends pas. Tout simplement, je ne comprends pas pourquoi ils nous ont foutu ça en guise d’intro. Déjà, what te point ? C’est en noir et blanc. Ok, ça donne un style particulier…. Mais ça amorce la chose un peu étrangement.

S01E01-Intro-e1423507916787-450x253

Bon passons. Malgré un préambule étrange et assez mou du genoux, faut se l’avouer, on comprend que le début nous montre finalement la fin de la série (vous me suivez toujours ?). Un peu le même système que BB. Ça va servir à amorcer l’évolution de Saul et à comprendre comment il en est arrivé là. On le découvre ici comme un petit avocat minable, sans aucun contact, argent, client, ni charisme pour ensuite le retrouver, je le présume, comme le Saul que l’on a connu.

Je ne vous en direz pas plus. Mais sachez que l’on retrouve des personnages phares de Breaking Bad dès ce premier épisode. Ce qui n’est pas mal du tout et qui laisse présager une suite assez intéressante. C’est vers la fin de l’épisode que l’on commence à entrevoir le Saul « magouilleur » et là ça claque. On peut donc envisager un second épisode plus dans l’esprit « petit escroc ». Celui que l’on a appris à aimer.

bettercallsaulnetflix

Pour récapituler : le début ne m’a pas enchanté, et m’a même mis le doute sur l’intérêt de cette série. Mais… (Parce que oui il y a toujours un mais) elle peut nous étonner, j’en suis sûre. Je juge rarement une série sur son premier épisode. Tout simplement parce qu’il peut y avoir des revirements de situations dans les suivants et nous en mettre plein la vue.

Donc là clairement, si je me base que sur le premier il n’y a pas de quoi se taper le cul par terre, mais (comme un boomerang, il revient dans toutes mes phrases) je dirais que c’est un début plutôt intriguant, qui donne au moins envie de regarder le second épisode pour s’en faire une idée un peu plus précise.

0b309fed5fcf747fb489821112b60ff5_large

J’ai donc juste envie de vous dire que si vous avez adoré Breaking Bad, comme moi, vous devriez vous pencher sur ce premier épisode de Better Call Saul. Ça peut se transformer en une grosse daube comme une petite pépite. Faites vous en votre propre idée, mais je recommande à tous les curieux de la tenter.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s