Orange is the new black

Toujours à l’affût de nouvelles séries à regarder, j’aime quand elles sont différentes de tout ce que j’ai pu voir avant. Donc, lorsque je suis tombée sur celle là, je me suis dis qu’il fallait absolument que je l’essaie. Le fait qu’Orange is the new black soit l’histoire d’une prison pour femme ça a piqué ma curiosité. Parce que oui, forcément, des séries sur les prisons, ce n’est certainement pas la première, mais exclusivement concentrées sur les prisons pour femmes, là ça change de l’ordinaire. Et j’ai bien fait parce qu’elle est absolument génialement drôle.

Au début, j’étais curieuse, mais pas totalement convaincue. Je me disais que ça vendait du rêve sur papier, mais que ça serait sans doute un peu décevant. Et en fait, absolument pas (mauvaise langue va!). C’est tout simplement une série hyper drôle avec un scénario bien ficelé et des actrices émouvantes et attachantes. Pour tout vous dire, j’ai adoré la saison 1, mais comparé à la 2, il n’y a pas photo. La seconde est tellement mieux. On peut y découvrir l’histoire de chacune et comprendre comment elles en sont arrivées là.

orange-new-black-season-3-spoilers

Pour vous situer, c’est tout simplement l’histoire de Piper Chapman, jeune, blonde, hétéro (oui ça a son importance, sinon je ne le préciserais pas) et bien sous tous rapports. C’est ce qu’on peut penser au premier abord. Mais un jour, son passé refait surface. C’est alors qu’elle se fait incarcérer dans une prison pour femme de sécurité minimal dans le Connecticut. Son crime ? Elle a aidé son ex petite amie de l’époque, Alex Vause, à transporter de la drogue. Époque dont elle n’a jamais fait allusion à son conjoint d’aujourd’hui. Piper va malheureusement se retrouver dans la même prison qu’elle, ce qui va faire ressortir des sentiments qu’elle pensait oubliés depuis longtemps. On va pouvoir suivre sa vie pendant un an, entourée de femmes toutes plus barges et bouleversantes les unes que les autres. Plusieurs « gangs » sont formés en fonction des origines de ces femmes et Piper va devoir trouver sa place.

Cette série est drôlissime au possible. Si la saison 1 est bien, la 2 est au top du top. Des personnages peut-être un peu trop stéréotypés parfois, mais toujours fait dans une certaine légèreté. Les rôles sont joués à la perfection. J’ai bien sûr mes petites chouchoutes : Nicky (l’indécrottable lesbienne qui se tape tout ce qui bouge et qui en vient à parier là dessus) et Suzanne dit « Crazy eyes » (complètement barge mais complètement attendrissante).

Suzanne alias Crazy Eyes

Piper (à gauche) et Suzanne alias Crazy Eyes (à droite)

Dans cette prison on peut y retrouver le groupe des « latinos« , des « black« , celles des cuisines, la préposée à la coiffure, le groupe des « catho« , le conseiller qui s’attache un peu trop à la vie de chacune, le directeur qui essaie de s’en mêler le moins possible et enfin les gardiens qui regroupe : « l’enfoiré/vicieux » (Alias Pornstache), celle qui est trop gentille, et celui qui tombe amoureux d’une détenue. Bref, une ribambelle de personnages.

orange-is-the-new-black_519778

Je ne peux que conseiller cette série. A regarder au moins une fois pour se faire une idée. Bien entendu, je peux concevoir qu’il est difficile d’accrocher directement dès le premier épisode. C’est pourquoi je vous conseille d’en regarder 2-3 pour vous plonger véritablement dans le style de la série et pouvoir éventuellement l’apprécier, voir l’adorer.

(A savoir, la saison 3 commence en Juin 2015 pour ceux qui aimeront vraiment la série)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s