Quidditch game

Arrivée aux États-Unis depuis quelques jours et j’ai déjà l’honneur (oui rien que ça) d’assister à un match de Quidditch. Il crève de froid, j’ai mis environ 4-5 épaisseurs de vêtements et ils ont prévus de la neige. Tout est NI-QUEL. Je débarque de France et il faisait 10°. Autant dire un changement rude. Pour se mettre en condition, petit dej au Diner du coin et comment dire … YUMMY ! Tout ce qu’il y a de plus sain (je déconne bien évidemment, si vous voulez voir à quoi ça ressemble, je vous invite à checker mon Instagram).

(je tiens à préciser que les photos ne proviennent pas (pour la plupart) du match que j’ai vu. Étant positionnée assez loin et vu la neige qu’il tombait, c’était assez compliqué. Mais les photos mises sont plutôt représentatives)

Bref, l’heure est arrivée. Donc en avant le match. Qu’on se le dise, dans notre tête quand on dit Quidditch, les premières images qui nous viennent à l’esprit clairement c’est ça :

quidditch

88545_AD3HI15J3D5P1DXAXBIOLRVFZZ5UBJ_66441_xzsgjqabjaew11jhhmdgjqfel174aj_84803_pses2vx1thv8ecvuudxkftzyiq3pq7_ha_H164339_LAt-the-Quidditch-Game-harry-potter-5631504-1800-760

Autant vous avouer que dans le vraie vie ce n’est pas exactement à ça que ça ressemble. Bon déjà, qu’on se le dise, c’est légèrement moins classe. Voler avec un balai entre les jambes on se dit « Ohh Yeah », courir avec un bâton entre les cuisses c’est déjà moins impressionnant. Ensuite, comment vous dire que sur le terrain, c’est le bordel. Il nous a bien fallut quasiment un match entier pour comprendre ce qu’il se passait et pour tenter de voir si les règles collaient plus ou moins à ce qu’on connaissait grâce au petit Potter.

Photo by Mélanie Body

Photo by Mélanie Body

Tout d’abord, le nombre de joueur est de 5, si on a bien compté, avec plusieurs remplaçants sur la « touche ». (Déjà on peut faire une différence entre les équipes qui se prennent hyper au sérieux et qui ont du fric : tenues assorties, maillots numérotés, balai qui a la forme du Nimbus 2000 et une niac d’enfer. Oui c’est un sport brutal. Et les autres, pas trop assortis, voir carrément pas niveau couleur, un bâton en plastique entre les pattes et c’est parti).

Quidditch 2

Questions balles, quelques ajustements ont du se faire. Tout d’abord : celle qui se lance entre les joueurs et qui marquent des points en traversant les cercles, là-dessus aucun soucis, c’est le même principe.Par contre, en ce qui concerne les Cognards, ça devient plus compliqué. En gros, c’est deux balles violettes (dans le jeu auquel j’ai assisté, mais elles peuvent être aussi rouges ou bleues).

Le but étant de se les balancer dessus (style la balle au prisonnier). Si la personne de l’équipe adverse est touchée, elle doit courir jusqu’aux cercles de sa propre équipe puis se remettre en place. D’où la non compréhension des règles au départ étant donné qu’on voyait des joueurs courir dans tous les sens, pour un oui pour un non. Mais il y avait bien une explication.

Autant vous dire que c’est comique puisque les joueurs se prennent des balles dans la tronche non stop (oui le visage est autorisé, oui ils se gênent pas et oui ça picote et ça gifle un peu avec le froid).

Muggle Quidditch

Parlons du Vif d’or. Alors là, grande classe. Il fallait y penser. Bon tout d’abord autant préciser qu’elle ne rentre dans le jeu qu’à partir d’une certaine période (je n’ai toujours pas compris quand exactement) pour ne pas que le jeu dure deux minutes. Et le pompon sur la Garonne, c’est que c’est tout simplement un mec avec un short jaune/or qui rentre sur le terrain avec, scotché au cul, une espèce de boule dorée qu’un des joueurs (le supposé Harry Potter) doit chopper tout en gardant son « balais » entre les jambes, (oui ça a son importance, parce qu’ils n’ont plus qu’une main pour prendre la « boule »). Sachant que c’est uniquement ça qui stoppe le jeu. Donc, tant que la bouboule est collée au cucul, le match continue. Au bout d’un moment, ils ont tout de même pitié et ils demandent au mec du Vif d’or de ne continuer à repousser le joueur avec une seule main.

Photo by Mélanie Body

Photo by Mélanie Body

SPORTS_quidditch2.vf_

Voilà en somme. Plutôt fun, même à mourir de rire dans certaines situations (élan d’enthousiasme, cri de guerre, bagarre au sol, ballon dans la face et j’en passe). Surtout quand ils se prennent vraiment au sérieux et qu’ils sont corps est âme dans la partie. A voir au moins une fois dans sa vie histoire de se marrer. Bon, j’imagine que vous vous doutez de mon avis :  ça a de la gueule, mais dans le film.

Si vous voulez véritablement voir à quoi ça ressemble, vous trouverez des vidéos de match sur Youtube assez aisément.

https://www.youtube.com/watch?v=ou4LQlP88ZI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s