New York City – Museum

Fraîchement revenue de mon gros week-end à New York, je viens partager avec vous mes aventures newyorkaises! Autant être claire là dessus, j’ai absolument adoré! Bien que certaines choses ne soient pas exactement comme je me l’étais imaginé (mais ça j’en parlerais dans un article qui ne devrait pas tarder). Aujourd’hui, je viens vous parler des deux musées que j’ai pu faire là bas et qui mérite d’être vu, à mon humble avis. Donc c’est parti.

American Museum of Natural History

Je vais commencer par le plus « joyeux » (bien qu’il y ait que des bêtes crevées à l’intérieur): le American Museum of Natural History. Il est situé à deux pas de Central Park, ce qui est super cool puisque ça vous permet de faire d’une pierre deux coups et de visiter deux trucs sans traverser la moitié de la ville. Ce musée est absolument gigantesque. On pourrait pas l’imaginer en le voyant de l’extérieur, mais il est s’étale sur 4 étages et c’est un vrai labyrinthe. Clairement, faites confiance aux panneaux et à votre instinct parce que le plan est tout pourri. Ils mettent des trucs qui n’existent pas et inversement. Donc paye ta galère pour t’y retrouver. Tu tournes en rond pendant 15min et tu ne comprends pas comment tu peux te retrouver inlassablement devant les mêmes éléphants empaillés.

Bref. Mis à part ça, parlons prix. L’entrée adulte est de 22$. Soyons franc, ça fait mal là où je pense de payer ce prix là pour voir des bêtes empaillées. MAIS, ce qu’ils écrivent en tout petit riquiqui, c’est que c’est un prix « conseillé ». Donc tu peux donné ce que tu veux à la caisse. Et je précise bien à la caisse parce que si tu ne veux pas attendre dans la file d’attente avec tous les relous, tu vas à la borne et tu payes plein pot. Donc pour résumer, si tu n’as aucun remord à filer un dollar à la nana devant toi au lieu des 22, tu peux. Et là c’est un bon deal. (Bon clairement avec ma sœur on s’est dit « allez vas y on lui file 2$ et basta ». Finalement, on s’est senti tellement con et coupable qu’on lui a filé un billet de 2 … suivi d’un de 10, histoire de faire moins ridicule).

Autre point positif, il y a une immense cafétéria au rez de chaussée (ne pas croire le plan qui l’indique au deuxième étage). En gros, tu prends ton plateau, tu y mets à peu près ce que tu veux (prix individuel pour chaque plat et snack) et tu passes à la caisse. Jusque là rien de bien compliqué.

Photo by Justine Body

Photo by Justine Body

Pour ce qui est du musée en lui-même, il est super sympa et c’est un méli-mélo de plein de truc. Chez les américains, histoire naturelle ça veut tout est rien dire. Exemple : on se retrouve avec de la préhistoire, des indiens d’Amériques, des incas, toute l’Asie, des bêtes empaillées (toute la savane, des ours, des biquettes, tous les animaux de la mer, des pandas et j’en passe), et des os de dinosaures. Très sincèrement, on a marché quasi 3h dans le musée et on a pas eu le temps de tout voir (d’une part parce qu’il y avait des trucs chiants et d’autre part parce que c’était plein ras la gueule et qu’il y avait poussettes, mioches qui chialent et des gens collés aux vitres non stop. Mal de crâne assuré. Tu ressors de là bas HS). Ma partie préférée c’est, sans nul doute, celle des os de dinosaures. C’est super chouette et c’est le genre de choses qu’on ne peut que voir dans les grandes villes (Paris, Londres, etc.). Donc moi, débarquée de mon patlin paumé, j’étais un peu en extase devant tout ça.

(A noté, ils ont été un peu nul de mettre tout en vitrine puisque dès que tu veux prendre une photo il y a tous les reflets dégueulasses des gens autour de toi qui posent devant chaque bébête avec leur canne à selfie)

Photo by Justine Body

Photo by Justine Body

Photo by Justine Body

Photo by Justine Body

Photo by Justine Body

Photo by Justine Body

En gros, je pense que si vous êtes à New-York, vous devriez y faire un petit tour. De préférence en semaine pour éviter la foule. Et puis comme vous ne payez pas plein pot c’est moins craignos si vous vous barrez sans avoir tout vu. Après à vous de faire une liste de priorité dans les trucs à voir parce que sinon vous y passez la journée.

9/11 Museum

Le second c’est le 9/11 Museum. Et là, c’est déjà beaucoup moins fun, mais à mon avis c’est un incontournable. Situé au pied de la One world trade center (la nouvelle tour construite à côté des anciennes tours jumelles, positionnée de façon à faire un gros f*ck au monde) et des deux fontaines qu’ils ont créés. Le musée est immense mais super épuré.

Niveau prix c’est 24$ pour les adultes, mais il y a aussi des prix réduits pour les étudiants. La queue se fait à l’extérieur, et comme tous les trucs américains, on comprend que dalle à l’organisation de la file d’attente. Donc tu te mets là où on te dit, tu fermes ton clapet et tu attends ton tour. Au début on a rien capté et on a cru qu’ils attendaient qu’il y ait un certain nombre de personne de sorti pour en faire rentrer d’autres mais en fait non. C’est juste que c’est comme à l’aéroport, limite tu quittes ton slip pour être sûr d’avoir rien mis dedans. Mais bon, on passe le détail étant donné que c’est un peu compréhensible.

Le musée est hyper paradoxal. d’un côté il est super épuré et d’un autre ils font tout pour te rendre hyper mal à l’aise et envahi par ce qu’il y a autour. Contrairement à l’autre musée c’est super calme et tout le monde chuchote. C’est assez impressionnant. La plupart de ce qu’il y a dedans sont des reconstructions. Ils doivent très certainement garder les « vrais » dans un endroit top secret. Mais même en sachant ça, ça met des frissons.

Photo by Justine Body

Photo by Justine Body

On y voit toute sorte de choses. La dernière colonne qui est restée debout, des bouts de taule froissée, des camions de pompiers carbonisés, des escaliers en ruine, la plaque commémorative lorsqu’ils ont construit les bâtiments, etc. Ensuite, vous avez une pièce avec les photos des 2983 personnes tuées ce jour là. Il y a des ordinateurs où l’on peut sélectionner une photo et voir le descriptif de la personne (nom, prénom, âge, d’où elle venait, ce qu’elle aimait etc.). Déjà jusque là, on se sent pas super bien, c’est assez perturbant et on ne sait pas trop quoi ressentir. On peut également laisser un mot sur une carte du monde et cliquer sur le pays d’où l’on vient pour que ça fasse un diaporama avec les centaines de ptits mots de tous ceux qui sont venus qui défilent.

Chaque carré bleu représente une personne décédées et l'ensemble représente le ciel

Chaque carré bleu représente une personne décédées et l’ensemble représente le ciel

Puis vient la pièce la plus dérangeante et stressante de tout le bâtiment. Une fois qu’on est dedans on se sent « frappé » de tous les côté. Mal à l’aise. On ne peut pas échapper aux photos et objets qui sont partout. C’est beaucoup plus étroit. On entend le bruit des tours qui s’effondrent en continue. Les vidéos des reportages du jour J. Les répondeurs avec les derniers messages. Les photos des tours qui s’écroulent. Des photos des gens autour du drame qui sont choqués. Les pompiers qui ressortent complètement noir de poussière et de cendres. On se sent complètement désorienté (entre une envie de pleurer et de vomir). Je pense que le musée a fait « exprès » de faire cette pièce comme ça, pour qu’on ressente (d’une manière minime) ce que ces gens ont pu ressentir : se sentir perdu, coincé et obligé d’y faire face. (Photos interdites dans cette pièce)

Quand on ressort, on ne se sent pas très bien. On a à moitié le tournis et on ne sait pas trop quoi en penser. Malgré tout ça, je pense que c’est un musée à faire lorsque vous êtes à New-York. On peut difficilement passer devant et l’ignorer tout simplement.

Voilà mon expérience des musées que j’ai pu faire pendant ces quelques jours. Des articles sur les quartiers que j’ai pu voir et les autres monuments que j’ai visité sont à venir. Ainsi que les « casseroles » du voyage qui ne l’ont rendu que meilleur.

2 réflexions sur “New York City – Museum

  1. Elise Berthelot dit :

    Pour le musée du 11/09, ça m’a fait penser au camp de concentration français (le seul côté français qui existe encore): le Struthof ! Pas la même histoire bien évidemment mais le même genre d’ambiance ! Où on chuchote par exemple (alors que pour le coup c’est en partie en plein air), et où on se sent émue, triste, touchée quand on voit des portraits aussi.. Ca m’a fait penser à ça..

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s