On ne demande qu’à en rire : Les hôtels

Pour mes derniers articles sur les USA, je souhaite aborder avec vous la question des hôtels. Autant à Columbia, j’avais la chance d’être hébergée chez ma soeur. Mais lorsque nous avons du voyager, on a fait comme tout le monde et on a cherché des hôtels (enfin, ma sœur, avant que j’arrive). Je vous livre donc mon avis sur les hôtels que nous avons pu faire et surtout, les fous rires.

Saint Louis

Econo Lodge SouthWest

Je crois bien que celui là c’était juste la plus grosse blague de ma vie, et croyez moi, j’ai fais pas mal d’hôtels malgré mon jeune âge. Bon, le point positif c’est qu’on s’est bien marré et qu’on en aura un bon souvenir, à défaut d’avoir eu un truc potable. Pourtant ça s’annonçait bien. Plutôt bien placé (vu le prix tu m’étonnes), personnel agréable, trois étoiles au compteur et un lit KingSize. Que demande le peuple! Bon ça, c’était à la surface.

Déjà, (je précise que plusieurs jours auparavant je m’étais plains à ma sœur que j’étais toute sèche, de l’intérieur comme de l’extérieure, je ne buvais tout simplement pas assez) on débarque avec 12L d’eau (sans exagérer, genre le pack de 12 bouteilles au bras). Le mec du standard nous a regardé un peu d’un air suspect. Mais bon.

On prend le numéro de chambre, il nous fait le blabla sur le ptit dej etc. Premier petit problème, je pose la question concernant la wifi. Ayant un téléphone français pendant un mois et demi, je ne pouvais communiquer avec les gens qu’avec de la wifi. Réponse :  » euh bah justement, on a quelques soucis. Donc ça marche que dans certaines chambres et par intermittences. Par contre, dans le hall ça marche du tonnerre! ». Merci Frankie, je me vois mal traverser, dehors, en pleine nuit, en pyjama, la moitié de l’hôtel pour envoyer un foutu message.

Soit. On cherche la chambre. Déjà faut repasser dehors. C’est le style môtel hyper « creepy«  qu’on peut voir dans les films. Comme deux nunuches, on reste plantée devant les numéros de porte :  » 108 – 110 … La vache, les cons, y’a pas la 109. Bah bordel, comment on fait ? y’a un soucis là nan ? Le mec s’est pas trompé? Nan mais on est pas con quand même 108 -110. Y’a un soucis!!!!  » Bah si si on est con, il fallait faire le tour et aller complètement à l’autre bout. Les numéros impairs étaient là bas.

On était censé avoir quelque chose qui ressemble à ça

On était censé avoir quelque chose qui ressemble à ça

On rentre dans la chambre, et là, c’est le drame. Bon en soit quand on rentre on voit que c’est juste hyper pouilleux. Des meubles énormes partout, un rocking chair qui a fait la guerre, une moquette pas nette nette, un minifrigo qui permet de bloqué la porte pour pas rentrer dans la chambre des voisins (merci la porte communicante, on avait l’impression d’être là, avec les voisins, pendant qu’ils se tronchaient). En plus de ça, pas moyen d’avoir un miroir où on peut se voir en entier. Bah oui forcément, ils ont foutus tous les meubles devant les miroirs.

Bon passons. On sort manger, on revient. Et là c’est le début des crises de rires. Ça commence par ma sœur qui va au toilette et qui trouve une vieille trainée de crotte sur la cuvette … Bon ça annonce la couleur. Je commence à défaire le lit : O joie, un KingSize … Ne nous réjouissons pas trop vite. Les oreillers … quatre, la moitié qui avait soit de vieilles tâches jaunâtres au milieu soit des trainées de fond de teint des précédentes nana. Ok … On ouvre le lit. Déjà on met 12ans à se motiver à rentrer dedans. Bah on a pas été déçues. Des trainées et des tâches immondes marrons sur les draps. Bon là ok c’est juste plus possible. J’encourage ma sœur à sortir en pyjama, démaquillée et en bottes pour demander des draps au mec de la réception. Il nous en file 4, dont deux encore cradingues. Du coup on fait des wraps. Mais genre on a wrapé la moitié de la chambre. On prend les 4 oreillers et on les emballe dans un draps et on change le drap normal. Mais ça ne s’est pas arrêté là, la folie du wrap.

Photo by Justine Body

Photo by Justine Body

Photo by Justine Body

Photo by Justine Body

J’ai la bonne idée d’enlever l’espèce de vieux dessus de lit immonde … ERREUR! La couette était déchiquetée dans tous les sens. Grosse blague j’ai envie de dire. Du coup on l’a wrappé également (les femmes de ménages ont du halluciner quand on est partie. Parce que oui, elles ne viennent pas tous les matins pour vérifier que tout va bien).

Photo by Justine Body

Photo by Justine Body

Photo by Justine Body

Photo by Justine Body

Photo by Justine Body

Photo by Justine Body

Dans la salle de bain, c’était pas beaucoup plus propre, du coup on a pris toutes les serviettes de toilettes (toutes un peu tachées pour pas changer) et on en a fait un tapis qui allait de la baignoire, au toilette puis au lavabo pour finir devant le lit. Cet hôtel était une grosse blague, et nous avons eu la bonne idée de bien mettre en évidence tout ce qui était cradingue sur le lit. Mais qu’est ce qu’on s’est marré.

New York – New Jersey

Explore Hotel and Hostel

Assez bien placé, des bus pas loin, une vue magnifique à quelques centaines de mètres, c’était topissime à l’intérieur (la déco du hall j’entends par là hein, vous comprendrez pourquoi) et du personnel adorable qui n’hésite pas à prendre 20min quand tu arrives (les bras chargés de bagages et tu sues comme un buffle) pour t’expliquer tous les itinéraires, les horaires, les moyens de transport ainsi que le fonctionnement de l’auberge de jeunesse. Possibilité d’avoir une chambre seule et sa salle de bain ou chambre et salle de bain collective.

Pour les casseroles et les grosses marades de cet hôtel, je vous remets l’extrait de mon article sur New York où tout y est déjà bien détaillé.

Publié le 25 Mars :

« Après tout le petit blabla, on monte dans notre chambre qui a un code pour déverrouiller la porte (il nous a d’ailleurs donné du fil à retordre dès le second soir. Bloquées devant la porte comme deux débiles, les bras chargés de bouffe et mortes de fatigue après avoir marché je ne sais combien de kilomètres). On rentre dans la chambre. Très minimaliste. C’est le cas de le dire, un lit superposé, un chiotte, un demi lavabo et une douche. Point. Même pas une chaise pour mettre toutes nos affaires. Autant vous dire que ça a vite été le bordel dans la chambre. Nous avons donc mangé par terre, comme deux sauvages, pendant quatre jours. Après des journées éreintantes, ce n’est pas forcément le meilleur, mais bon. Soit.

C’est ensuite qu’on s’est rendue compte de deux trois détails pas très plaisants. Premier soir, on se couche, complètement morte et là … On entend nos voisins, copuler comme des bêtes pendant plus d’une heure. A l’oreille, ils ont du essayer toutes les positions du kamasutra. Pour vous dire, on entendait les cris/gémissements, les souffles, les accélérations, le lit qui grince, et je vous en passe d’autres. (Bien évidemment, ils ont remis ça mais plutôt le matin, histoire de bien récupérer de leur nuit d’avant).

Ensuite, nous avons eu droit à d’autres joyeusetés telle que des bouts de plafond qui s’écroulent, le lit qui grince dès que tu remues un orteil, etc. Ils ont eu la gentillesse de nous donner des serviettes ( -Oui oui c’est possible de vous en prêter pour le séjour. Vous en voulez combien ? -Euh bah je sais pas 4 -4 ?!?!?! -Bah une pour les cheveux et une pour le corps, et on est deux -Ah nan nan c’est pas possible. On va vous en donnez deux. POURQUOI POSER LA QUESTION??) Autant préciser qu’une seul serviette, de la taille d’un mouchoir qui plus est, ça complique les choses. Et encore, si ce n’était que ça … Mais nous avons eu la grande chance d’avoir des douches très … Épiques! Oui, le tiède n’existe pas. Donc soit tu te pèles le cul sous de l’eau gelée (genre pas froide mais style on te balance un sot de glaçons fondus) ou brûlante et tu ressors en mode crevette. Si c’était que l’un ou que l’autre on aurait pu s’y habituer. Mais non, ils aiment être sadique. La chaleur s’alternait toutes les 30sec environ. L’avantage c’est que grâce aux douches gelées on a eu le poil brillant pendant quatre jours et la peau ferme. »

Vous pouvez aussi aller le lire en entier. Toutes nos casseroles de New York – Have fun:

https://turnonthelightblogg.wordpress.com/2015/03/25/new-york-city-les-casseroles/

Hôtel de Chicago

Getaway Hostel

Dernier week-end, dernier hôtel. Et pas des moindre. C’est certainement le meilleur que l’on a eu. Déjà, le personnel adorable. Ensuite, c’est hyper convivial, les gens traînent pas mal dans les parages et se parlent tranquillou, plutôt détendu. Super bien placé, pas loin des bus, des trains (équivalent de métro/train/tram) et de la bouffe. Énormément de restaurants à deux pas. Et côté sympa, toutes les nationalités se côtoient.

Getaway Hostel

Getaway Hostel

Plusieurs petits détails font le charme de cet hôtel/auberge de jeunesse : petit déjeuner à volonté gratuit, avec un plat chaud qui change tous les jours (oeufs, gaufres, etc), possibilité (si vous restez longtemps et que vous le désirez) d’avoir un compartiment du frigo et un casier pour vos courses et donc de pouvoir cuisiner vous mêmes dans la cuisine collective. C’est hyper sympa et bonne ambiance. Des ordinateurs à disposition, des soirées à thèmes de prévues et ils vendent des tickets pour certains endroits touristiques (donc pas la peine de faire la queue et petite réduction en prime).

Getaway Hostel

Getaway Hostel

Les seules petits points négatifs, si on veut vraiment chipoter, ça serait le lit pas super confortable (un matelas positionné au milieu de deux minis lit de camps, en tout cas ça y ressemble. Donc ne tentez pas de faire de la rumba sur votre pieu), les murs sont hyper fins (tu peux dire « A tes souhaits » à ton voisin), et les douches et toilettes sont collectifs (donc tu traverses les couloirs la gueule enfarinée et tu dois subir en plus de ça la tête des autre le matin) et donc pas ultra clean. Mais bon. Pour une ou deux nuits on peut faire abstraction, surtout qu’il n’y a jamais grand monde dans les salles de bain. Mais en soit, c’est très largement correct et au moins dans cette chambre il n’y a ni trop, ni pas assez de meuble et la déco est plus au goût du jour.

Getaway Hostel

Getaway Hostel

Bon là, tout de suite, quand tout va bien c’est déjà moins fun à lire. Mais, c’est un hôtel que je recommande grandement si vous êtes pas friqués et que vous cherchez un hôtel/auberge de jeunesse dans Chicago qui ressemble à quelque chose.

Les articles sur les USA sont bientôt terminés… Avec grande tristesse. Mais je vous retrouve bientôt pour l’article finale : USA/France.

2 réflexions sur “On ne demande qu’à en rire : Les hôtels

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s