USA vs FRANCE

Nous y voilà, dernier article sur mon voyage aux USA. Et pour cela je vous parle des quatre choses qui m’ont le plus surprise. C’est assez différent de la France et je me suis donc dis qu’il serait intéressant de vous en parler. Sans plus tarder, je vous laisse les découvrir.

L’amabilité

L’amabilité … Ahhhh, terme que nous ne connaissons que très peu en France. Et ça m’est revenu en pleine figure lorsque j’ai atterris à Paris. Après avoir vécu un mois et demi là bas, le retour a été assez hard. Et en quelques secondes, je suis passée d’un sourire à un inconnu à une face de dépressive.

Bon, pas besoin de vous en parler 1000 ans, vous habitez en France, donc vous savez de quoi je parle. Exp : les gens dans la rue, demander son chemin, rentrer dans une boutique. Contrairement à la France, les USA c’est le pays des bisounours ou en mode Famille Ingalls. Toujours gentils, prévenants, avec un petit mot doux « honey« , « sweetheart » et j’en passe. Dans la rue, s’ils te voient avec une carte ou en train de chercher quelque chose, ils s’arrêtent, te demandent ce que tu cherches et te l’indiquent. Nan mais WTF ?! En France, déjà quand tu demandes ton chemin à quelqu’un qui est pas trop pressé c’est la mort pour avoir une réponse mais là bas, même s’ils sont déjà au téléphone, le mec dit à son interlocuteur de patienter, et il t’emmène quasiment jusqu’à l’endroit que tu cherches (histoire véridique qui nous est arrivée à Brooklyn).

bisounours-15-

La_petite_maison_dans_la_prairie

Je ne vous parle même pas des magasins. Hyper chaleureux, gentil : « Bonjour, comment tu vas ? Je m’appelle Truc muche et si tu as besoin d’aide je serais à tel endroit« . Si elle/il voit que tu galères avec tout ce que tu portes, elle/il t’emmène un panier et si tu as finis de tout voir, elle/il prend tes fringues et te l’accroche dans la cabine. Euhhh, en France, soit elles/Ils font la gueule et tu as le droit ni à un « bonjour » ni à un « au revoir » ni à un « merde »(Vendeurs/Vendeuses de Zara à Paris, si vous passez par là, bien le bonjour) soit elles/ils sont collés à ton cul et essaient de te refourguer la moitié du magasin en te suivant dans les rayons.

Rien que pour leur gentillesse j’aime ce pays. C’est tellement agréable et on y est tellement peu habitué ici. Au début, en arrivant, réflexe d’auto-défense, tu te méfies et tu restes sur tes gardes. Des gens gentils intentionnellement sans rien chercher en retour ? Hum on est dans quelle dimension? Mais finalement on s’y habitue et ça fait du bien.

Le look / Les boutiques

Deux choses m’ont épaté là bas. Tout d’abord le style des magasins. Ils font vraiment beaucoup d’efforts au niveau des vitrines, des couleurs et de la présentation. Et clairement, ça en jette et ça a de la gueule. Toujours de la musique en fond, histoire de mettre de bonne humeur. En France, on commence à faire ce genre de chose mais c’est très light. En gros, à part si tu fais partie des grandes villes, tu peux te toucher pour que ton magasin ait un peu de classe.

En plus de ça, pour les passionné(e)s de shopping comme moi, il y a non stop des promos (1 acheté le deuxième gratuit/-50%, Solde sur le magasin tout à -40 / -60 / -70%) et ils font en sorte que ça se voit directement de l’extérieur (les vendeurs te spécifient aussi toutes les promos en cours dans le magasin lorsque tu rentres à l’intérieur). En France, mis à part les soldes et les liquidations totales c’est rare que ça soit autant mis en avant.

Aux USA c’est des affiches taille humaine qu’ils mettent devant leur boutique. En France, tu galères à avoir tes réductions exp : il y a quelques jours je vais à Sephora pour acheter deux trois bricoles. Je reçois un mail avec un pourcentage. Je demande donc à la vendeuse si j’ai droit à ça aujourd’hui. N’en ayant aucune idée, elle passe ma carte et me dit oui. Je vais à la caisse et au moment de régler je vois qu’il n’y aucune réduction de passée. Je demande et la vendeuse me sort : ah oui, oups j’ai oublié. Nan mais, j’ai envie de dire grosse blague. Avant, ça ne m’aurait pas plus choqué que ça, mais maintenant que j’ai vu comment ça se passait ailleurs, je me dis que c’est réellement un manque de professionnalisme.

Photo by Justine Body

Photo by Justine Body

Photo by Justine Body

Photo by Justine Body

Gros choc en arrivant là bas : ILS ADORENT LE FLUO. Ici, on est plutôt adepte du « nude » depuis un bon moment. Mis à part l’été avec deux trois couleurs un peu pétantes (quoique dernièrement le pastel est à la mode). Aux USA, ils se lâchent carrément niveau couleur. Que ça aille ensemble ou pas (couleur, motifs, etc), ils mettent le paquet. Juste un exemple : les chaussettes. Et tout est comme ça là bas (enfin surtout dans les « petites » villes du Midwest) : sous vêtements, chaussures, sacs, fringues, casquettes, etc.

Je tiens aussi à préciser que dans les « petites » villes du Midwest, les gens en ont rien à carré de ce qu’ils portent (autant à NY et Chicago ils font des efforts). On peut facilement les croiser en jogging/legging, baskets, sweat, casquette, sac à dos, pas coiffer, pas maquiller, en mode « je suis dans un camping 1* « . Et tout le monde s’en fout. Et ça, ça fait un bien fou! Par contre, pour sortir ils mettent le paquet : en avant les paillettes, les talons de 15cm et les minis jupes.

Photo by Justine Body

Photo by Justine Body

Leur rapport à la nourriture

Bon, niveau nourriture, je ne vais pas en faire tout un roman, je pense en avoir déjà assez dis dans les articles précédents. Seul petit point qui m’a interpellé, ils mettent le nombre de calories de chaque plat sur les menus. Autant dire que ça fout un coup au moral quand tu commandes. Mais en même temps je trouve ça extrêmement ludique et ça permet de se rendre réellement compte de ce que l’on mange. A part dans les régimes, en France, personne ne fait ça. Alors que là bas (principalement dans les grandes villes quand même), c’est tout à fait normal.

Bon par contre quand tu manges ton burger, à chaque bouchée, tu es là « ouille 30 calories » (un peu à la Gad Elmaleh et son coca au ski « Ouille 1€, chérie / t’as 50cents qui coule »). Bon bah là c’est le même principe.

. cheesecake_calorie_menuWas8878351-2388

Les maisons

Et pour finir, les maisons. Deux trois points étranges : comme dans les films, ils n’ont pas de lumière au plafond, donc l’interrupteur allume tout plein de petites lumières ; ils n’ont pas de volets mais des stores pourris où il fait non stop jour chez toi ; ils n’ont pas de rideaux non plus donc dès qu’il fait nuit tout le monde voit ce que tu fous chez toi ; pas de barrières ; et si tu n’allumes pas ta hotte dès que tu fais cuire le moindre truc, l’alarme incendie se déclenche et t’en fou plein les oreilles (je parle en connaissance de cause malgré les nombreux avertissements de ma sœur).

Ce qui est « marrant » niveau extérieur des maisons, c’est qu’il n’y en a pas deux qui se ressemblent. Même dans un quartier, elles sont toutes absolument différentes.

8614306nvo-garden2construction-classique-de-maison-americaine-chic-et-sobre

Pour ce qui est de l’intérieur, de ce que j’ai pu voir la nuit, grâce à l’inexistence de rideaux et de volets chez les gens, et bien, ça ressemble aux maisons des Sims (enfin la vieille version, qu’on s’entende bien). Oui oui. Je ne saurais comment vous expliquer et vous le montrer (je n’ai bien évidemment pas pris de photos) mais ça ressemble aux meubles et à la déco que l’on fait dans les Sims. Très épuré, simple et basique, pas de froufrous. Dans ce que j’ai pu voir, on est très loin des trucs hyper chic et design que l’on peut voir dans les séries. Du moins dans la majorité des maisons et surtout dans les classes moyennes. Ils n’essaient pas de se la jouer « D&CO, une semaine pour tout changer« , comme c’est la grande mode chez nous.

maxresdefault

Voilà, ça en est fini avec les articles sur les USA. Voyage super, souvenirs qui me resteront jusqu’à la fin de ma vie. Si vous avez l’occasion d’y aller, n’hésitez pas. Ça en vaut le détour (et le prix). A refaire, je le referais exactement de la même façon, avec les mêmes casseroles, parce que c’est ça qui rend le voyage mémorable. Je pense que j’y retournerais, c’est même sûr. Juste le temps que mon banquier s’en remette.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s