Comme si c’était toi

Après avoir complètement adoré « Parce que c’était nous » de Mhairi McFarlane, je me suis dirigée vers un autre de ses bouquins dans l’espoir d’aimer tout autant. Et, je peux dire que c’est chose faite.

Ce que j’ai vraiment apprécié avec ce bouquin c’est que, même si c’est de la même auteure, les histoires et personnages ne sont en rien identiques. Et c’est plutôt appréciable quand on a envie de lire ce genre de livre mais qu’on a pas envie de se retrouver avec deux histoires similaires (surtout écrites par la même personne). Autant vous avouer qu’il y a un troisième roman d’elle que je n’ai pas encore lu mais qui devrait être en ma possession d’ici peu.

comme-si-c-etait-toi-537726

Bien que l’histoire en elle-même est vraiment pas mal et qu’on a le cœur en marshmallow à chaque chapitre, ce que j’apprécie d’autant plus dans ces romans (oui je fais une généralité avec le précédent que j’ai pu lire de cette auteure) c’est la façon dont c’est narré. Je me marre (que dis-je, me bidonne comme une baleine avec la grâce d’un éléphant) toujours en les lisant. Un sens de l’humour qui fait que je n’ai pas envie de lever le nez de mon livre. Ce qui fait qu’en deux après midi c’est torché et que je me retrouve en manque (bon peut-être pas à ce point là, ok).

Elle arrive véritablement à allier romantisme et drôlerie, en étant touchante mais sans être grosse guimauve cucul. Et ça, ça fait tout pour un livre de ce genre. Comme pour les précédents, il est parfait à trimballer en week-end, à la plage, etc.

Petit plus : le fait que le personnage principal soit une nana qui était très forte, pas très jolie et pas populaire au lycée, et finit par se transformer en bombe et tombe ses tortionnaires qui ne la reconnaissent pas 15 plus tard et qui tentent de la draguer, c’est tout bonnement génial. Et je trouve que ça rend le personnage encore plus touchant-attachant et a développé, chez moi, un sentiment de révolte (ou presque). Du coup, avec ce « passif » du personnage principal, le livre approche un peu le sentiment de harcèlement et de se sentir rejeter, ce qui est un bon point pour un livre du type romantico-cucul.

Je le recommande vivement à toutes les amatrices de ce genre de roman. En espérant que vous le trouviez aussi bien que moi.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s